Une manifestation pour que ça change!

0
595
Congrès de la FTQ 2019. Jour 3. Manifestation devant l'Assemblée nationale. Crédit photo: Eric Demers
Congrès de la FTQ 2019. Jour 3. Manifestation devant l’Assemblée nationale. Crédit photo: Eric Demers

Lors du Congrès de la FTQ en novembre 2019, les congressistes ont manifesté devant l’Assemblée nationale afin de réclamer des modifications au régime de santé et de sécurité du travail du Québec. Les travailleurs et les travailleuses attendent depuis plus de 40 ans que les mécanismes de prévention soient appliqués à tous et à toutes.

Dans un contexte où le ministre du Travail a annoncé un report du dépôt du projet loi en février ou mars 2020, les membres de la FTQ souhaitaient de souligner leur insatisfaction. Actuellement, c’est 85 % des femmes et l’ensemble des travailleurs de la construction qui ne sont pas protégés par les quatre mécanismes de prévention prévus à la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST). C’est pourtant dans ces secteurs que l’on retrouve le plus grand nombre de lésions professionnelles et de décès. Selon le service de la santé et de la sécurité de la FTQ, il est temps que les travailleuses et les travailleurs du Québec cessent de payer de leur personne l’inaction gouvernementale. La législation devrait être modernisée afin de couvrir l’ensemble des personnes travaillant au Québec de manière égale. Personne ne devrait mourir ou souffrir de son travail. La FTQ espère que la manifestation aura convaincu le gouvernement de la CAQ de ne pas reporter une fois de plus le dépôt du projet de loi, et que le message est bien compris : la FTQ veut un régime qui protège tout le monde, sans exception.