Jean Sylvestre, partie 2 de 2

0
166

À la FTQ, la tranche la plus jeune du membership ne sait peut-être pas que c’est à Jean Sylvestre qu’elle doit, en bonne partie, la structure des délégués sociaux, un service désormais finement intégré à son quotidien.

Jean Sylvestre est un « intellectuel petit-bourgeois » auto-proclamé qui, depuis une cinquantaine d’années, gratte et gratte sur des cordes progressistes : animateur communautaire, formateur populaire, président de sa section locale, militant au Conseil du travail de Montréal, responsable de l’organisation des délégués sociaux à la FTQ, responsable de la formation économique au Fonds de solidarité FTQ, alouette ! Et depuis sa retraite ? Il s’occupe de logement social dans l’est de Montréal avec la SHAPEM (Soc. d’habitation populaire de l’Est de Montréal).

Un temps libéral, un temps communiste, un temps souverainiste, un temps solidaire, il témoigne aujourd’hui du grand tronc de l’évolution idéologique de la gauche québécoise depuis la Révolution tranquille. Chapeau !