En bref – Entente de principe entre les cols bleus et la Ville de Montréal

0
151
Photo Marc Bruxelle

À la veille du temps des fêtes et près de deux années de négociations, les cols bleus et la Ville de Montréal sont arrivés à s’entendre sur les termes d’une nouvelle convention collective. Une intensification des négociations avait eu lieu depuis quelques semaines.

« C’est une excellente nouvelle à quelques jours des fêtes! Nous sommes fiers qu’une paix industrielle soit assurée pour les Montréalais et Montréalaises jusqu’à la fin de 2024 avec cette entente d’une durée de sept ans », de déclarer Luc Bisson, président du Syndicat des cols bleus regroupés de la Ville de Montréal.

Les deux parties se sont entendues sur un contrat de travail de 7 ans. La prochaine convention collective, si adoptée, serait échue en 2024.

« Je salue l’ouverture des parties à la table de négociation afin d’en arriver à cette conclusion heureuse. Un réel travail de collaboration a été effectué. Les détails de l’entente demeurent confidentiels jusqu’à ce que nous puissions les présenter à nos membres », d’ajouter Hans Marotte, conseiller syndical au SCFP.

À noter, l’entente doit être adoptée par les cols bleus en assemblée générale, mais elle peut être également rejetée, ce qui forcerait les deux parties à retourner à a table de négociation. Dans un communiqué de presse, le syndicat a affirmé mettre tout en œuvre afin d’organiser une assemblée générale le plus rapidement possible, et ce, dans le respect des mesures sanitaires.

La Ville de Montréal emploie quelque 6000 cols bleus syndiqués.