Des représentants syndicaux lancent un appel à se mobiliser pour une usine d’Amos

0
532

À la suite de l’annonce de la fermeture de Produits forestiers Résolu à Amos, des représentants syndicaux appellent la région à se mobiliser. Pour le conseiller régional de la FTQ, Gilles Chapadeau, le représentant national d’Unifor, Ronald Nantel, et le président de la section locale 227 d’Unifor, Frédéric Auger, il est fondamental qu’une cellule de crise soit mise en place, et ce, de façon urgente.

Photo courtoisie

 « Ce comité pourra examiner les actions à entreprendre à court terme. Et par la suite, il pourra travailler sur un projet de relance qui inclut un plan de conversion de l’usine d’Amos vers des créneaux d’avenir », plaident les représentants. « Il est impératif que PFR investisse maintenant si on veut assurer la viabilité de cette usine plus tard », demandent les représentants syndicaux. « Les travailleurs et travailleuses ont des propositions concrètes, ils ont une fine connaissance des opérations et sont très conscients des enjeux si l’entreprise n’investit pas maintenant », poursuivent-ils.

Le Conseil régional FTQ et Unifor rappellent que la papetière d’Amos de Produits Forestiers Résolu est un moteur économique pour la région. La fermeture de cette usine, en plus de toucher directement les travailleurs et travailleuses, pourrait faire des victimes collatérales auprès des différents fournisseurs et équipementiers. « C’est pourquoi nous lançons cet appel à la mobilisation régionale », explique Gilles Chapadeau.