Décarboner le cinéma

0
23

Par Francesca Waltzing, vice-présidente fictions et publicités, AQTIS 514 IATSE

Photo AQTIS

L’AQTIS 514 IATSE, syndi­cat affilié à la FTQ, œuvre dans le domaine de l’au­diovisuel (cinéma et télévi­sion). Cette industrie génère une empreinte carbone considérable compte tenu de la nature éphémère de ses installations.

Or, nous, les techni­cien-ne-s de l’image et du son, sommes depuis des années inves­ti-e-s de la res­ponsabilité de rendre notre travail plus vert. Depuis l’époque où certain-e-s ramenaient de gros sacs de bou­teilles de plas­tique pour en disposer via les cloches bleues de la ville, nous avons adopté des pratiques plus vertes. Nos membres recy­clent et réuti­lisent les piles, les costumes, les décors et plus encore. Mais il reste beaucoup à faire, même s’il y a du progrès !

Par exemple, nous devons ramener à la maison le compost, car les muni­cipalités ne mettent pas encore les installations de dépôt à la disposition des maisons de production!

L’AQTIS 514 IATSE a mis en place le comité Plateaux verts qui propose des solutions afin d’amélio­rer les écogestes sur les tour­nages. Ainsi, les gourdes d’eau sont partout. Les ustensiles réutilisables sont également de plus en plus répandus, de même que des partenariats avec des orga­nismes offrant des services écoresponsables tels que le recyclage de mégots.

Avec nos partenaires, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ) et le Conseil qué­bécois des événements écoresponsables (CQEER) – que nous recommandons pour tous vos événements, vos congrès ou manifesta­tions – nous avons participé à l’élaboration du site On tourne vert. Une plateforme sur laquelle se retrouvent des guides pratiques, un calculateur carbone et un répertoire de fournisseurs verts.

Québec-Cinéma, qui organise Les Rendez-vous du cinéma québécois, a éga­lement approuvé la proposi­tion de l’AQTIS 514 IATSE de remettre un prix Iris vert au film ayant le meilleur bilan vert. Nous travaillons actuellement à bonifier ce prix.

Cependant, notre indus­trie, qui représente 600 000 travailleurs et travailleuses au Canada et près de 2,6 % du PIB, n’a toujours pas accès aux programmes fédéraux de décar­bonisation et de transition verte. Les gouverne­ments munici­paux, pour leur part, doivent permettre l’accès à des infrastruc­tures écores­ponsables à l’en­semble des acteurs économiques et culturels.

L’urgence cli­matique accen­tue la nécessité d’adopter des pra­tiques écorespon­sables. Le syndi­cat poursuit sans relâche sa mission de sensibilisation aux enjeux verts auprès des différentes tribunes. Nous sentons que nous avons le vent dans le dos et c’est tant mieux. Nous sommes fier-ère-s que nos produc­tions soient de plus en plus vertes !

Pour en savoir plus :

Site du comité Plateaux verts : https://aqtis514iatse.com/fr/apropos/plateaux-verts/.

Plateforme On tourne vert : https://ontournevert.com/fr/.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here