[EN PHOTOS] Des nuages gris pour une journée d’actions contre la réforme de l’immigration

0
253

Réunies devant le gazebo du Parc du Mont-Royal, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté pour dénoncer la nouvelle version du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) déposée par le gouvernement le 28 mai en pleine pandémie.

Selon les organisateurs de la manifestation, « la nouvelle mouture du PEQ, annoncée par le gouvernement du Québec, brisera le rêve des milliers de personnes et représente un risque à la prospérité de la province.

La manifestation était appuyée par plus de 50 organismes communautaires et les trois centrales syndicales (CSN, CSQ, FTQ). Denis Bolduc, secrétaire général de la FTQ a pris la parole au nom des centrales syndicales et a dénoncé cette nouvelle attaque envers des personnes qui quotidiennement construise le Québec :  » C’est ces gens là qu’on veut au Québec. C’est des personnes qui ont des racines ici. Qui travaillent ici. Qui étudient ici. Aujourd’hui, l’économie québécoise fait face à des défis immédiats et ont leur dit non merci. Ça n’a pas de sens! « 

Les organisateurs de la manifestation demandent :

  • D’annuler le prolongement des années d’expérience de travail requises pour que les candidates et candidats puissent être admis dans le PEQ.
  • D’annuler l’exclusion des travailleuses et travailleurs occupant des emplois peu ou non qualifiés.
  • D’annuler l’allongement du délai de traitement de la demande.
  • D’annuler l’introduction d’exigences linguistiques pour les conjointes et conjoints de la personne demandeuse principale.
  • De rehausser le seuil d’immigration en accélérant le traitement des demandes, particulièrement pour les demandes faites au Québec.
  • De consulter les organisations syndicales, étudiantes et communautaires au service des personnes immigrantes sur tout projet pilote.

Photos Eric Demers